Actualités

Le portage salarial

Entrepreneurs, avez-vous tenté le portage salarial ?

Introduction de Sandrine

De quoi s’agit-il ?
Le portage salarial permet de concilier travail indépendant et salariat.
Avantages pour l’entreprise : évite les risques d’une embauche dans une conjoncture difficile, mais donne la possibilité de confier une mission pour une tâche limitée dans le temps ou demandant une expertise particulière. Avec une diminution du coût administratif de la gestion du contrat de travail.
Avantages pour le salarié : il garde son statut en travaillant pour plusieurs employeurs et donc exerce différentes compétences.

Comment cela marche-t-il ?
Engagée par une société de portage, la personne dont a besoin l’entreprise peut se consacrer à la mission qui lui est confiée selon un cahier des charges établi conjointement. Pour les TPE, start-ups et PME traditionnelles cette formule permet de s’enrichir d’expertises à forte valeur ajoutée.

Le portage salarial: une des solutions aux nouveaux défis de la révolution numérique ?
La souplesse, l’agilité constitutive de ce statut sont particulièrement adaptées aux entreprises qui se créent pour développer de nouveaux concepts, avec une réduction des coûts fixes de structure.

Plusieurs sociétés de portage salarial existent sur notre territoire comme RH Solutions, ITG, …

************************************************************************************

L’Économie Sociale et Solidaire, ESS

 

A l’image: Christine Fessard
Texte: Jean-Michel Gratianne

Le principe de base de l’ESS c’est : mettre l’humain au centre de la réflexion dans les Organisations que sont les associations et les entreprises fondés sur :
– la solidarité et l’utilité sociale
– une gestion démocratique et participative
– un encadrement de l’utilisation des bénéfices
Dès juillet 2014, l’ESS trouve son cadre juridique avec la loi Hamon suite à l’émergence de l’économie solidaire d’utilité sociale. Nous passons alors d’une économie sociale reconnue par les statuts (Association, mutuelle, …) à une reconnaissance qui fait que les entreprises grâce à un agrément ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) peuvent aussi appliquer les règles de l’ESS.
Dans l’ESS l’activité profite à tous, plutôt qu’à un petit nombre grâce à une répartition équitable des bénéfices et une gestion démocratique et participative.
Elle a pour ambition :
– de créer des emplois pérennes et non délocalisables
– de développer une plus grande cohésion sociale
– d’apporter des réponses aux besoins sociaux économiques des territoires.
Entreprendre dans l’ESS
Le laboratoire de l’ESS (de la Caisse des Dépôts et Consignations) a développé les bonnes pratiques des circuits courts sur 4 critères :
. Liens sociaux et coopération entre les parties prenantes
. Equité dans les échanges financiers
. Approche participative
Logique pédagogique
Une spécialité du Pays Basque au travers de structure comme Herrikoa, Lurzaindia, racines Clefe, micro crédits clej, Eusko, caisse solidaire, …
L’ESS une source d’emplois en fort développement
L’ESS représente plus de 2 millions de salariés dans plus de 220 000 structures soit 10,5% de l’emploi français dont 14% dans le privé. Une prévision de 600 000 postes à pouvoir d’ici 2020 en raison des départs à la retraite, une mine à exploiter … L’ESS prend donc un poids économique incontournable.
L’ESS nous bascule vers une société plus durable, dans un monde qui évolue chaque jour, où l’humain est au cœur de l’économie et où tout le monde coopère cadre, non-cadre, jeune, senior, femme, homme.

L’ESS en Nouvelle Aquitaine